Attendre des renforts, c’est s’étirer. Football Liberec attaque principalement

Attendre des renforts, c’est s’étirer. Football Liberec attaque principalement

“Les joueurs de test ne sont pas encore prêts. Je ne pense pas qu’ils soient meilleurs que ceux que nous avons déjà. Pour moi, devrais plutôt venir quelqu’un qui est capable d’aller More »

Pilsen a perdu dans le général. À la fin de la session, Watford ne suffisait pas

Pilsen a perdu dans le général. À la fin de la session, Watford ne suffisait pas

La saison entre match d’ouverture de la semaine Plzen de la Ligue des Champions 3e tour préliminaire sur le parcours FCSB, un ancien Steaua Bucarest. L’entraîneur Pavel Vrba mis en répétition depuis More »

Čech et al. fera face à la plus grande force, Arsenal se rend à Barcelone

Čech et al. fera face à la plus grande force, Arsenal se rend à Barcelone

Matchs d’introduction La 16e journée de la Ligue des champions se jouera les 16, 17, 23 et 24 février. Il y a toujours deux matchs en une journée. Les recettes sont à More »

Frťala est baisée, Varnsdorf annonce une nouvelle quête nationale pour un entraîneur

Frťala est baisée, Varnsdorf annonce une nouvelle quête nationale pour un entraîneur

« Cela signifie une complication. Un grand, « Gabriel a admis. Frťala remplacé qu’après l’automne révoqué romaine Skuhravý, à Varnsdorf est revenu après une demi-année, mais il est maintenant sur le côté. More »

Je ne serais pas à zéro moi-même, merci tchèques pour les coéquipiers après avoir comparé le record

Je ne serais pas à zéro moi-même, merci tchèques pour les coéquipiers après avoir comparé le record

« Nous avons deux buts rapides et nous avons eu le match sous contrôle », at-il commenté match de Petr Čech, qui a égalé le ancien représentant anglais David James, pour votre More »

 

Le départ de l’Alberta Contadora. En tant que leader encore sur Giro, en tournée plus jamais?

Ce n’était pas encore son mardi. Dans le vent latéral, Alberto Contador a abandonné le terrain principal, a perdu une demi-minute, a quitté le Top 10 au classement général.

Voulez-vous attendre un visage en colère?

voulez-vous attendre à ce que méchant Contadora, qui l’an dernier au Tour ont quelqu’un de confiance ou quoi que ce soit à la recherche d’une conspiration derrière chaque mot?

Alors vous avez attendu en vain.

Cent mètres pour but arrêté, attendu le Minirathon se termine au moins deux journalistes douzaine, puis parlé et parlé, parfois hochait la tête ici et là et se mit à rire.

« Certaines personnes disent que je ferais mieux de rentrer à la maison. que je n’ai pas besoin de ça “, a-t-il dit. “Mais cela ne m’est pas arrivé une seconde. Je sais où sont mes limites. Je sais que je ne peux plus aller au championnat.Mais j’essaie toujours de scène « .

Alberto Contador, réaliste? L’homme qui a dominé le concours Grand Tour sept fois, plus de fois que quelqu’un d’autre des pilotes actuels, mais qui savait qu’il ne pouvait pas rivaliser Froomovi, Aruovi ou Bardet?

« Je finis sur le dessus. Maintenant, je ne vais perdre « , at-il dit l’an dernier son ancien patron de l’équipe Oleg Tinkov.

Mais méfiez-vous. Contador était fermement convaincu que cela peut aussi aller au maillot jaune Tour. Trois fois il était au printemps de courses préparatoires autres. « Et trois jours avant le départ du Tour, je dépassé son propre record pour la montée à Madrid, lorsque les circonstances obligent toute la vie. Physiquement, je suis encore capable de gagner le Tour. «

Vraiment?Nous ne reconnaîtrons pas la réponse.

Il dit: “Je Stradal surtout mentalement, les accidents me sont entrés en collision.”

Tant de fois pondaison sur l’asphalte. Tout comme le Tour 2014, 2015, 2016. Cette fois deux fois dans la neuvième étape du Jura et surtout deux fois sur le pèlerinage à Pau dans la onzième étape. Avec un genou douloureux, avec des bleus et des taches plâtré perdu le lendemain peyragudes quatre minutes.

Si vous avez déjà rempli la course de trois semaines, donc, sauf ses débuts au Tour 2005, toujours terminé dans les cinq premiers. Il est maintenant très distant.

Encore une fois, cependant, il sourit: “Au moins maintenant, j’ai l’occasion de faire ce que je veux.”

Ce qui se traduit par: Froom et al. Il m’est plus facile de m’évader dans les Alpes.

La génération dorée des Espagnols a approché la fin de leur pèlerinage à vélo.Vainqueur olympique 2008 Pékin Samuel Sanchez a 39 ans, Valverde 37 ans, Contador 34 ans. Il est maintenant occasionnellement le mentor de Mike Landa de Sky. Il a aimé s’échapper dans la deuxième étape pyrénéenne à Foix.Passé et futur de l’espagnol (et mondial) le cyclisme piétiner ensemble.

« Nous devons Mikel sélectionner très attentivement l’équipe, qui sera le chef de file, » encourage « El Pistolero » sept ans plus jeune cavaliers.

Il dernier signé seulement un contrat d’un an Trek seulement 2017.

Alors cette saison et la saison en laissant?

non, probablement pas.

par gentlemen agreement avec l’équipe Trek a eu droit à chaque année option et selon les rumeurs dans les coulisses, il avait appliqué, bien dit officiellement: «Je décide de visiter »

Trek stable, dont le deuxième sponsor principal est la société italienne Segafredo, même si elle voulait de glisser Astana Fabia Arua, mais Contador il a plus ou moins “opposé son veto” à cet effort.Sa parole est encore puissante.

La société Segafredo Cependant, il avait quelque chose à promettre: Ce sera un chef d’équipe au Giro 2018. Le Grand Tour italienne est une société italienne plus que les Français et le nom Contador a en Italie et maintenant un grand poids promotionnel.

En même temps, il ouvre la porte à la direction sur ambitieuse Baukema Mollemovi tournée, cette année, les étapes des gagnants du Massif Central. Si Contador revient en France pendant un an, il semble être comme un pilote de scène.

Il Oleg Tinkov droit?

Vous ne pouvez vraiment pas partir à l’heure?

Réponse lourde. Il est au sommet de sa carrière, oui. Mais il ne peut tout simplement pas aider. “Je veux toujours essayer les attaques que vont faire les téléspectateurs: wow. Je veux toujours gagner les étapes.Ici, sur ce Tour. ”

Autant que possible aujourd’hui, sur les pentes du Galibier.

Attendre des renforts, c’est s’étirer. Football Liberec attaque principalement

“Les joueurs de test ne sont pas encore prêts. Je ne pense pas qu’ils soient meilleurs que ceux que nous avons déjà. Pour moi, devrais plutôt venir quelqu’un qui est capable d’aller à droite dans le onze de départ. «

Liberec après la saison dernière a pris fin avec sept joueurs, y compris Baros piliers, Soucek, Ekpaie ou Dubravka. Lors du transfert, le triple champion a remporté un seul joueur: Malinsky de Hradec. Cependant, il a amené une foule de trois Spartiates dirigés par l’attaquant Pulkrab, qui était déjà à Liberec à la fin du printemps dernier.

“Mais nous aurions besoin d’un autre joueur pour attaquer. C’est pourquoi nous étions tellement Mick van Burena.Maintenant, il est presque évident que dans le congé Slavia « , a déclaré le directeur sportif Jan Nezmar

L’attaque a maintenant Liberec Pulkrab les deux alternatives de ses propres ressources:. Le jeune Brésilien Da Silva et Voltr. “Da Silva ici nous tenons à la force. . Il allait quelque part en prêt à sa charge de jeu, mais ne peut pas parce que nous sommes malheureusement si peu qu’ils doivent rester « , se plaint Nezmar

Club Liberec en préparation pour essayer les trois étrangers – le défenseur camerounais Kingua et Les joueurs français de Drama et Morgan.L’entraîneur Jindřich Trpišovský voit son travail à Nisy sceptique et se plaint même que certains d’entre eux ont réduit la qualité du jeu Liberec en préparation.

“Deux d’entre nous vont certainement continuer et nous allons considérer le fait qu’il a joué deux matches en trois jours.Si personne ne venait, elle jouait une variante de son séjour, mais je l’espère encore pour nous encore à venir un joueur de différence, « perd Trpišovský espoir.

Les objectifs pour la prochaine saison, ils veulent à Liberec parler avant , ce qui sera certainement un cadre fermé. « L’équipe a une base solide et prend position dans des joueurs comme le remorquage Kerbr, Coufal ou Breite, mais nous pouvons penser au sommet absolu, nous avons besoin de la superstructure que ceux qui sont en mesure de décider matchs et tirer buts. Et là, nous avons de grandes réserves », explique Jan Nezmar.

Liberec a sept matches avec deux gains, deux défaites et trois nuls.Même Plichta 1: 1 a donné lieu à deux de son dernier match au camp d’entraînement en Autriche – avec le Rizespor turc et Heidenheim allemand

« Heidenheim était peut-être le rival de la meilleure qualité à qui nous devons concentrer nos efforts rencontré », a déclaré l’entraîneur de Slovan Liberec.. « Notre groupe était très hétérogène, et quelques-uns des joueurs ont joué entièrement à leurs postes. Il m’a montré que tout le monde se battre pour une place dans l’assemblée, se battre et laisser sur le tout terrain, mais même si nous avons très peu dangereux en attaque. «

Trpišovský après le dernier match en Autriche a salué le gardien Ondrej Kolar. “Le deuxième match semblait très bien dans le but. Nous avons même essayé de stopper Honza Mikula, qui a très bien fait.Nous savons qu’il est capable en cas d’urgence à ce stade de se concentrer. «

Liberec en attente dans la préparation de deux matches, le samedi le plus proche à Cottbus. Le général de la Ligue rencontrera Turnov mercredi prochain au stade U Nisy.

Le pentagone moderne La liberté après le changement d’entraîneur est venu à la vie et attend avec impatience le Championnat d’Europe

“L’année dernière, je ne pouvais pas imaginer que je ferais une autre année au Pentathlon. Je ne le prends plus et Tokyo n’est pas si loin. Nous verrons. J’ai d’autres plans que je ne veux pas publier maintenant. Mais je ne peux pas accepter l’idée que je vais courir les trois prochaines années, « Svoboda a déclaré aux journalistes avant le début du championnat.

pentathlète trente-deux qu’il avait dans les saisons précédentes, un certain nombre de problèmes de santé, en plus de se sentir usé. En Mars, cependant, il a commencé à se préparer sous la direction de Libor Capalini et le coach ne chante que des louanges. “C’était ce à quoi je m’attendais. Même dans le pentagone moderne, qui est un sport varié, une personne tombe dans un stéréotype. Libor était à proximité, et heureusement nous avons accepté.Je l’aime, « Svoboda a dit.

Il croit à Minsk a un changement d’effet positif. “Je deviens nerveux, parce que j’ai beaucoup d’attentes, cette année j’étais rarement en bonne santé. Probablement tout le monde sait ce que je considérerais un bon résultat « , a déclaré concurrent Dukla Prague avant la neuvième ME, qui entre vendredi. « Après un certain temps, il pourrait être intéressant, » il eut un petit rire.

Il veut plus pour réussir à Minsk, mais aussi penser à l’avenir. Bien qu’il ne veuille pas en parler spécifiquement, il a un certain nombre de plans. Activement à la gestion de l’Union, envisage la formation et donner le plan d’organiser une grande course en République tchèque avancé pentathlonists.

« Je parle de projets d’avenir à contrecœur, souvent il peut se retourner contre.Mais j’aimerais devenir en partie ou en totalité un entraîneur. En partie, j’aimerais que les cinq courses se déroulent mieux que sur la scène internationale. Donc, je veux combler une partie de ma frustration à long terme que ce n’est pas ce que je veux », a-t-il admis. Mais compte tenu de son âge, il pense aussi à la vie extra-sportive. “En raison de combien j’ai vécu et depuis combien de temps je vis, j’attends sincèrement la vie après. Je ne veux pas être sentimental, mais quand je rencontre une jolie femme et que j’ai des enfants avec elle, bien sûr les priorités seront différentes. Et contre cela, certains Jeux olympiques font à peine partie », a-t-il dit.

« Je suis définitivement dans l’âge où je dois préparer ce que je ferai quand j’aurai fini.Que ce soit un an ou deux après Tokyo ne change pas beaucoup pour moi. Quand j’avais vingt-cinq ans, j’avais la certitude que je ne finirais pas avant de gagner la médaille olympique. C’était quelque chose de complètement différent “, a ajouté Svoboda, qui a remporté le championnat d’Europe en 2010 et a remporté un certain nombre de médailles de championnats du monde dans la collection.

Qui obtient le titre dans la formule? Empereur Vettel ou King Hamilton

Vous attendez une réponse complexe à une question simple. Mais quand Josef Král, expert télévision F1 entendre la question, qui selon lui, cela va devenir un champion du monde sans hésitation dit: «Lewis Hamilton »

Que faut-il importe que dans le championnat après la première moitié des 20 courses encore – mais un seul point – mène Sebestian Vettel d’une Ferrari en compétition. Le roi est derrière et explique analytiquement: “Hamilton et Mercedes sont de retour à cheval. Ferrari commence à courir, non seulement en qualification mais aussi en fiabilité. Au contraire, Ferrari est à couper le souffle. Pousser la voiture au réglage extrême et extrême de l’essayer de cajoler ce qu’il était presque pas « .

Il était par le roi et sa cause des explosions de pneus dimanche au Royaume-Uni. Et c’est encore pire. “Ils sont déjà sur le bord des composants.Bientôt, ils devront les échanger, ce qui sera pénalisé. Et c’est la moitié de la saison. Ainsi, bien qu’il semblait bien parti pour Vettel, tout en fait enregistré Hamilton. «

Même dimanche à Silverstone a montré que lorsque Mercedes se trouve le circuit est invincible et indestructible. Après les trois victoires de cette année, Hamilton a atteint le grand-père, en plus de remporter la qualification, le tour le plus rapide et le leader à chaque moment de la course.Il est à couper le souffle, surtout lorsque le détenteur du record dans la Formule 1 Grand Chelem de Jim Clark (engrangé huit carrière) et Hamilton lui-même a mis en place cinq d’entre eux.

Patrons Mercedes après freins d’optimisme de la domination britannique. “Il y aura peut-être une autre course et nous aurons la course”, dit Wolff.

« Attendons Budapest (va week-end prochain) comment la voiture fonctionne à des vitesses plus faibles et des températures plus élevées. Ensuite, nous aurons une image plus complexe. «

En raison des progrès dans les concours récents soit encore dans la deuxième moitié de la saison plus favorisation Mercedes, un Hamilton.

Les deux rivaux en respectant, maintenant écrit de manière indélébile dans l’histoire de la F1 (Vettel a quatre titres mondiaux, trois Hamilton), les deux sont si différents.Vettel a une précision en profondeur allemande, avec des détails d’équipe, veut avoir un mot décisif. “Son approche me rappelle Michael (Schumacher). Il est un professionnel avec la capacité de motiver une équipe. Michael n’aime pas perdre et la même chose que je vois même Vettel « , a déclaré Jean Todt, la Ferrari de l’ère Schumacher et aujourd’hui le président de la FIA

De même, il décrit également Christan Horner -. L’homme qui a commandé l’écurie Red Bull, etc. lequel Vettel a remporté les titres. “Il a ramassé Ferrari du bas où il était, au point où il est maintenant. Il est génial de travailler avec des mécaniciens. Quand il est venu à notre usine, il avait toujours du chocolat pour la réceptionniste. A toujours été généreux et investi dans l’équipe, « Horner dit.

Vettel sait comment calculer la famille (et motivant) l’approche payer.Surtout chez Ferrari, qui paye parfois pour un bohème italien. Une valeur stable lui tant qu’il maintenant selon Auto Hebdo offre un

contrat de trois ans avec un salaire annuel de 40 millions d’euros!

Ce Hamilton est différent. Vous êtes plutôt une free-lance qui s’appuie sur le professionnalisme de l’écurie. Evite l’action d’équipe, s’entraîne individuellement. “Il a une énorme quantité de talent naturel. Il donne l’instinct. Il saute dans la voiture et prend la sienne. Il est un peu comme un artiste, et nous pouvons le voir et changer d’humeur « , a déclaré Horner

ajoute une différence. Hamilton est devenu une célébrité avec tics et sa vie est une affaire publique.Vettel garde strictement sa vie privée. “Il vit presque dans sa vie.”

Qui va gagner le titre?

Est-ce Galibier? Je préfère refermer le livre rapidement

Les Romains de-Isère, les objectifs seizième étape, a grimpé mardi le mercure à 35 degrés, les rues transformées en foyer en béton.

Aujourd’hui, au plus haut point de la scène, ainsi que sur le toit du Tour, devrait être seulement quinze degrés.

Pourtant, les cyclistes transpirer.Probablement plus.

Le peloton se dirige maintenant sur les collines de montagne.

Pour passer du Galibier.

Sur l’étape du Tour Galibier et avec elle la première fois et les Alpes est apparu pour la première fois dans la 1911e d’été

Un an plus tôt, la course pour la première fois la tête dans les Pyrénées. les coureurs ont traversé (et beaucoup d’autres ont marché à côté de leurs vélos) et Tourmalet et Abisque.

« Alors, la prochaine fois dans les Alpes, est-ce pas? » dit-il après l’aventure pyrénéenne Alphonse Steines, directeur de course aide Henri Desgrange.

“Que passe?” demanda Desgrange.

« Galibier. Il est plus grand, plus lourd et plus froid que tout coureur jamais connu. «

treizième Juillet 1911 a ainsi conduit 366 km de long étape de Chamonix à Grenoble par passe Aravis, télégraphe et du Galibier jusqu’à étourdissant au-dessus de 2556 mètres.Galibier était encore couvert de neige et la route, construite en 1876, était un mélange de gravier et de boue, utilisé uniquement les bûcherons et les contrebandiers.

Entre les barrières de neige, les cyclistes trébuchaient vers le haut. Sur les vélos, la plupart d’entre eux à nouveau à côté d’eux. Seul Emile Georget n’aurait pas rampé depuis le volant. Les objectifs de cette rude épreuve alpine à Grenoble ressemblait à un monstre de boue tomba épuisé sur le sol, regarda les officiers et les dents serrées: « Il vous donne une raison de penser. »

Desgrange était vraiment excité. Galibier s’est ensuite promu à ses yeux et sur le tourmalet pyrénéen, devenant le symbole du Tour. Dans The Auto, il écrit: “Aujourd’hui, mes frères, nous avons été témoins de la victoire de la vie intelligente sur la gravité de la terre.Bien que non ailes, nos hommes ont pu monter sur les hauteurs où même les aigles nevyletí. «

Sedmapadesátkrát de ces temps joueurs du Tour sont allés sur le Galibier, la dernière fois en 2011. À ce moment-là, en l’honneur du centenaire de brouillage maintenant deux fois et pour la première fois, il était au plus haut niveau.Andy Schleck a été honoré le triomphe du jubilé après un incroyable 60kilometrovém solo.

“Nanajdete D’autre part, un terrain”, se souvient aujourd’hui Schleck. « Je me sentais comme si je puis conduit une route étroite vers le ciel ».

Aujourd’hui, après avoir surmonté Galibier suivre plus tard cette année, le symbole, la descente jusqu’à l’arrivée. « Mais je crois que ce sera le premier sur le dessus, il arrive aussi premier à l’arrivée à Serre Chevalier », a déclaré Roman Kreuziger. « Bien que les vents contraires potentiels au Congrès pourraient télécharger un groupe de poursuivants plus. »

Quoi qu’il en soit, le coureur qui traverse d’abord le sommet du col, gagne 5000 euros.Ici, au monument à Henri Desgrange, en fait le « diviser » bonus spécial, nommé aïeul Tour.

Le nom d’un homme qui aimait Galibier plus que toute autre montagne.

Bonjour Jamie, tu veux jouer avec moi? Comment Hingis a conquis 23 grandslam

Mais il n’a pas été dès le début aussi simple que cela

Hingis a écrit juste avant le début du tournoi -. Et attendit. Elle a attendu toute la nuit, la réponse nulle part

« Je pensais:. Mon Dieu, lire? Ou pas «

NON

Répondre Je ne prends pas Il est utilisé pour le fait que les offres de coopération avec le plus grand potentiel partenaires ne refusent pas.

et pourquoi pas, après tout, une ligne de succès est impressionnant.

après une brillante carrière il y a en simple quatre ans est revenu au circuit et est devenu le son se double étoile (bien que triomphe en double avait été conquis plus tôt).Après le retour gagner trois Grand Chelem en double, quatre dans le mélange (maintenant cinquième) a remporté l’argent aux Jeux Olympiques de Rio avec son compatriote Bacsinszky.

« Je ne prends pas non pour une réponse, » dit 36letá Hingis, suisse né à Kosice. « Mais je comprends bien, en particulier ici est toujours difficile. »

En double les hommes de Wimbledon jouer un seul tournoi du Grand Chelem sur trois sets gagnants, qui peut deblisty de passer plus de décourager la concurrence. Mais quoi de plus séduisant pour un joueur anglais que de gagner Wimbledon? “Chacun d’eux aspire à cela. Que ce soit un single, debl ou mix. Quand vous venez ici, c’est toujours un événement exceptionnel. J’espérais certainement qu’elle inclinerait la tête, “dit Hingis.

Cela finit par arriver.Murray a accepté l’offre, bien qu’il n’ait pas prévu les doubles mixtes à l’origine. “Si je n’écris pas à Martin, je dirais non. Mais c’était une grande opportunité pour moi. Martina a tout gagné et beaucoup de débuts mixtes. Je savais que ça pourrait nous gêner. C’était une décision simple. ”

Sans perte de jeu

La chimie chez les débiteurs expérimentés a travaillé rapidement. Au cours des cinq matchs, ils n’ont pas perdu un set, dans la finale, ils ont été traités par le défendeur du titre Kontinena avec Watson 6: 4, 6: 4.

“Jouer avec Martina est facile. Elle rit toujours et est joyeuse.Il se soucie de son côté de la cour, ce qui m’a donné beaucoup travail plus facile « , a déclaré Murray, frère aîné de plus célèbre Andy.

Il a remporté le deuxième titre du mix de Wimbledon, dix ans après la première, Hingis au triomphe All England Club sixième au total. trophée remporté cette année en double mixte vingt ans après avoir dominé Wimbledon pour la première fois et la dernière fois en simple.

Et parce que le succès n’est pas surprenant que exprimé le désir de jouer avec Murray et US Open. Cette fois-ci, je l’espère sans marchander passionnante…

« Je suis un message du matin, » le Britannique est revenu au début de la coopération. « Mais pour commencer à jouer ensemble, ce fut une bonne décision. »

Lafata: Je suis curieux de savoir comment ça se passe. Même un nouvel entraîneur est un capitaine

Lafata a inscrit 193 buts en ligue tchèque, dont 78 en quatre ans et demi à Sparta. Même dans la dernière saison a été le meilleur buteur de l’équipe et la ligue.

En Septembre, il aura trente-six, et on ne sait pas quel rôle ses nouvelles confie l’entraîneur et ce qui lui donne de l’espace.

« Quoi qu’il en soit, pour il reste le capitaine de Sparte. Je respecte l’histoire et la tradition du club. Et ce qui était avant mon arrivée. Je respecte qu’il était un capitaine et je suis derrière lui “, a déclaré Stramaccioni.

Cela ne signifie pas que Lafata a un ensemble de base. Pour attaquer son rival a été ajouté Marc Janko de Bâle, au printemps, à la pointe promettant Josef Sural semblait.

Pour Lafata peut être plus facile d’obtenir un rapport comme joueur podhrotový. Il n’est pas possible d’estimer comment Tomáš Rosický sera disponible.Et il n’y a pas d’autre Sparte Spartiate. « Quand je suis sur le terrain, je vais essayer de jouer mon meilleur, » promet shooter.

Lafata est resté en tant que capitaine, sinon Sparte largement changé. Il y avait huit nouveaux joueurs, tous des étrangers. C’est un entraîneur italien et sept de ses collègues étrangers.

“Il y a une évaluation précoce, donc nous avons joué trois des quatre matchs préparatoires jusqu’ici. Plus apparaîtra dans la compétition. J’espère que vous les gars sont tous les nouveaux renforts que Sparte aide et que nous réussirons «a déclaré Lafata.

» Il y avait des allées et change beaucoup. Et les vacances d’été ne sont pas aussi longues que l’hiver, donc c’est plus difficile pour nous. Je suis curieux de savoir comment ça se passe. Nous devons réussir immédiatement et gagner dès le départ.Un très bien que la qualification Europa League est pas facile. «

Sharp attente Sparta commencer jeudi prochain dans le troisième tour de qualification de la Ligue européenne sera présenté soit sur le terrain Crvena Zvezda Belgrade ou à Pavlodar, au Kazakhstan. Cela dépend de la façon dont la vengeance en Serbie vient, le premier duel a pris fin 1: 1.

“Probablement Belgrade. C’est l’un des rivaux les plus difficiles que nous pourrions avoir. Mais si nous voulons réussir en Europe, nous devons y aller. “

Folle journée. À propos de la passion de Quick-Step, Owl Lotto et le message de Froom

Trable Made in Quick-Step commence mardi matin. Philippe Gilbert, un ancien champion du monde et camarade de chambre tournée Zdenek Stybar, emballé dans un hôtel à St. Valises Etienne. Mais vous nepoputují pour terminer l’étape suivante, mais en laissant avec lui à l’aéroport de Lyon.

« Nous avons tristes nouvelles » rapports compte Twitter Quick-Step.

De l’aéroport de Lyon il instagram il se confirme: « Je suis désolé que je dois quitter la meilleure équipe sur ce tour. »

problèmes intestinaux qui le tourmentait, secouaient plus que vous nejneforemnější dés à Arenberg. Il ne pouvait pas les surmonter.

Si seulement il l’avait. “Mais Zdeněk Štybar et Julien Vermote sont malades”, explique Dan Martin.Dans les coulisses est même rumeur dit que même le grand corps Marcel Kittel n’est pas en parfait état, mais vous savez, les problèmes et les douleurs favorites du public ne révèlent pas.

Quoi qu’il en soit, juste après le début des cratères éteints dans Le Puy-en -Velay par équipe Sunweb, Kittelovců principal concurrent dans la compétition points, exactement le mouvement que beaucoup attendaient de lui.

a partir montée et en descente Kittel même un peu d’odeur. Nous allons donc tourner un bon rond-point, les garçons. Et nous le jetons.

Phase de départ par Fabio Aru caractérise plus tard, le mot “Furioso”, tandis que Chris Froome lui attribue le terme “fou”.

Un homme en vert.Marcel Kittel commencer.

Une fois que le directeur de course début forte de Christian Prudhomme et la route commence à monter vers la catégorie premium 3 rider Cote de Boussoulet après coureur de pelootnu produits comme des perles de lignes brisées.

La première attaque Sunweb Kittel résiste encore.

Mais le vainqueur de cinq étapes est pas un chat avec neuf vies. cesse d’augmenter à une prime lorsque le champ déchire à nouveau. A la fin de la forme « groupe Kittel », et que l’homme vert de Quick-Step également Stybar, Vermoi, Sabatini.

champion tchèque en essayant de tirer malade tempo renégat – nemarod, mais en vain. L’augmentation de la perte. Minute, trois minutes, cinq minutes.A la fin de la scène, il y aura seize ans.

affaisse par le plan, selon lequel plus tard, lorsque les étapes de la voie viendront des collines aux plaines et vent de travers, être le plus les coureurs de l’équipe disponible Dan Martin. . Le cinquième classement général cyclistes restent les seuls deux aides: Gianluca Brambilla et Jack Bauer

“Je les avais besoin de plus”, dit Martin

Je suis totalement vide. Comme si je sprintais depuis le début

Certains cyclistes sont encore plus mauvais sur ce point.George Bennett est la personne malheureuse de la journée.

Après la chute et la démission de Robert Gesink dans la neuvième étape, Bennett est devenu le chef de l’équipe, vaillamment lutté sur le Top 10 avant les Alpes, il n’a cessé de promettre la douzième place.

Tout à coup, tout est parti.

“Pendant plusieurs jours, George ne se sentait pas bien”, dit le directeur sportif Nico Verhoeven. “Il est tombé malade lundi après-midi, a eu de la fièvre. Elle a disparu mardi matin, alors nous avons décidé de commencer. La phase plus légère serait probablement survivre, mais malheureusement, ce ne fut pas le cas aujourd’hui. «

En plus d’éliminer le parti Kittel est mauvais. Il doit s’arrêter, désespérément habitué au bord de la route. Il est un combattant, il ne veut pas abandonner, il ne veut jamais abandonner, mais il sait qu’il doit le faire.

“Je suis complètement vide”, admet-elle. “Je me sens si faible.Je ressens de la douleur dans des endroits que je n’aurais jamais cru pouvoir me blesser. J’ai l’impression de sprinter depuis le début de la spéciale. Et je suis retourné de plus en plus « .

Il est vingt-sept. Il a passé tant de mois dans des terrains de camping en haute montagne pour les mettre en forme. Cette année, Tour pourrait avoir une chance de montrer ses compétences en tant que leader.

“J’ai tout sacrifié à cette course. Il est dévastateur pour le laisser comme ça «

Comme si les entreprises étaient stables pour Grand Tour LottoNL -. Jumbo maudit.

L’année dernière, est tombé Steven Kruijswijk le maillot rose au Giro dans l’avant-dernière étape de montagne dans un banc de neige et a cassé une côte, a perdu la tête, a terminé quatrième. Kruijswijk même année a dû abandonner en raison d’une maladie Giro avant la dernière étape de montagne sur la position dans le Top 10Puis le caramel de Gesink est venu au Tour. Et maintenant.

“Je voulais tellement aller à Paris”, dit Benett. Au lieu de cela, une voiture d’équipe aventurant à l’aéroport, alors il rentra chez lui à Gérone.

A partir des événements de liquidation de la journée, il est toujours pas tout.

Le peloton a maintenant une colline plus derrière lui, il les coureurs sont sur la dernière arcade de 35 kilomètres qui pourrait sembler assez plate sur l’itinéraire.

Ce qui ne l’est pas.

Je souvent interféré avec les freins, j’ai perdu position favorable

Vingt milles d’avance sur la cible se trouve une montée non catégorisée. Dan Martin avoue plus tard: “Je l’ai trouvé en chiffres rouges.Je ne suis point ces derniers jours n’a pas été complètement en bonne santé. «

Ils ont traversé la rivière Isère, à seulement aux prises avec une descente désagréable. Avant que Pantano tombe de Trek, il y aura une autre chute. «J’ai freiné plusieurs fois, j’ai donc perdu une quinzaine de places dans le peloton et une bonne position», explique Martin. Tout à coup, se trouve dans la seconde moitié du champ principal.

Alors il arrive.

Les dix-huit kilomètres restants. Le mistral plie également les tiges de tournesols le long de la piste. C’est tellement fort, tellement désagréable.

“Le passage du trottoir sera de sept kilomètres, les garçons. Sept kilomètres! Alors vous serez de retour dans l’air “, Matt White informe son équipe Orica.

Des informations similaires arrivent également au casque des pilotes de l’équipe Sky.Et une fois encore, il a un plan.

Quatre soldats dans la ligne générale Froom en blanc et jaune en haut du champ. Et nous y allons! Leur accélération est vertigineuse. Kiryjenka, Kwiatkowski, Henao, Landa et Froome se sont appuyés sur les pédales.

Il y a de la panique dans le peloton, le champ est divisé. Pour la première fois. Encore une fois.

Le ciel était au vent de travers la treizième étape de l’édition 2013 clipser un groupe de l’équipe Tinkoff dirigée par Alberto Contador et Roman Kreuziger. Mais à la fin de l’année dernière onzième étape de duo Montpellier Chris Froome – Geraint Thomas a échappé à CrossWinds autres avec Peter Sagan et Maciej Bodnar

Maintenant, il Sky à nouveau essayer de tirer le meilleur parti

“La sélection n’était pas celle que nous attendions”, admet Froome. Ensemble avec Landa, ils cherchent un tour.Aru est ici avec nous. Bardet aussi. Et voici Uranus. Mais alors…

“Martin mène séparé”, explique l’annonceur. Daniel Martin et Louis Meintjes, ainsi que les sprinkleurs Alexander Kristoff et André Greipel. Et le troisième est Alberto Contador.

Sunwebu et AG2R sont heureux de rejoindre Sky et de tenir un rythme rude. Loin derrière eux, Martin se mord les dents dans le deuxième groupe, essayant d’aider Bauer et Brambilla. “Les deux ont fait un travail incroyable pour moi aujourd’hui. Jack m’aurait tué “, a déclaré Ir.Mais encore une fois, dans le cas de Quick-Step est: en vain

despote et stratégistes.. Jaune Chris Froome et vainqueur de l’étape Michael Matthews.

Ils destination à Romans sur-Isère, les autres sprinters d’élite plongent dans le dernier virage pour mettre jaillissement John Degenkolb de Trek, mais…

«J’étais à deux cents mètres dans une position idéale pour Matthews, j’ai commencé à sprint, j’ai eu plus de vitesse que lui, mais il m’a vu sur ma main droite et me fermé à. C’est pourquoi j’ai dû ralentir », décrit-il la fin de Degenkolb. Sur la cible, il frappe sa main vers Matthews et est en colère. “Je suis allé tout droit. Il est passé de ma ligne à la mienne. Regardez la TV. «

Les juges regardent, mais ce jaillissement trouver aucun défaut.Matthews un instant attend avec impatience la photo d’arrivée qui a également battu dotírajícího Hagen-Edvald Boassona, et il le sait: Victoire

« Nous avons gagné trois des quatre dernières étapes!. Incroyable. Tout ce que je peux dire est juste. Merci, merci, merci, « transmet sa gratitude à ses coéquipiers

Le jour avant que les cyclistes Sunweb eu lieu dans le stationnement de quatre étoiles Hôtel du Golf à Saint- Etienne soirée barbecue à côté du bus de l’équipe. C’était en grande partie irréaliste à l’esprit. Cependant, Iwan Spekenbrink, le chef de l’équipe, a pris la parole et s’est souvenu: “La deuxième semaine était super. Nous avons gagné les étapes, nous avons un maillot punk. Mais il y a encore quelque chose à se battre et ce qu’il faut gagner. ”

Il n’avait même pas à dire fort.Qu’est-ce que cela ajoute à cette collection des meilleurs rose (Tom Dumoulin au Giro) et puntíkatému (Warren Barguil maintenant avec une grande avance sur le Tour) sur le dessus et le vert?

Bien que il y a quelques jours une telle mission ressemblait à Mission Impossible tout à coup Matthews Kittel ne perdant que 29 points

ne changera pas les choses qui sont devenues

Il y a de l’euphorie à Sunwebu. Il y a au moins une bonne humeur chez Sky. « Froom glissant sur le côté du vent », annonce un communiqué sur titre nouvelles de la seizième étape.

Toujours dans le camp de sourire Orik.Simon Yates a pris une avance sur Meintjes dans un match de maillot blanc. “Le début de cette étape était comme un Tour et sa fin comme un classique du printemps”, dit-il avec un sourire. Mais ailleurs…Dan Martin est arrivé à l’arrivée avec une perte de 51 secondes. Il perd la cinquième place au classement général, il tombe à la septième place. “C’est à peu près la fin de mon rêve d’un maillot jaune à Paris”, dit-il.

À la fin de la semaine dernière, il a été chargé d’énergie. Il croyait vraiment pouvoir sauter dans les Alpes. Maintenant, il va à l’entraîneur et n’a aucun problème à parler de ce qui s’est passé. Martin peut parler ouvertement des gains et des défaites, pour chaque reporter il est le partenaire idéal pour une interview.

“Aujourd’hui, notre équipe a vraiment souffert”, dit-il. “Je n’avais même pas le pied et la force dans le vent.C’est autre chose d’aller sur le côté vent dans le premier et quelque chose d’autre dans la troisième semaine du Tour. Tout était malheureux. Nous travaillions tellement dur pour être dans la meilleure position pour conclure le Tour. ”

Qu’en est-il de l’optimiste éternel et du guerrier interminable Martin pour le pessimisme? Non, c’était juste un moment. Ecoute-le juste quand il parle à nouveau. “Mais ça aurait pu faire pire. Je suis toujours en bonne santé. Je veux me battre. Et devant nous il y a quelques collines de plus. Donc nous allons essayer quelque chose, n’est-ce pas? ”

Un autre pilote Quick-Step va lui sauter dessus. Ceux qui sont restés avec Kittel jusqu’à presque vingt minutes.Totalement épuisé, Zdeněk Štybar met la roue à la porte de l’autobus et disparaît immédiatement. “Aujourd’hui, je ne peux pas vraiment parler”, assure Stephanie Clerkx, porte-parole de l’équipe.

Une scène similaire se déroule dans le bus de l’équipe, qui est géré par un autre cycliste tchèque Ondřej Cink. Il est également arrivé dans le groupe de Kittel. “Assis dans le bus est complètement détruit et ne peut pas se lever”, dit Ozren Müller, porte-parole de Bahrain Merida.

Marcel Kittel est toujours sur la scène pour un maillot vert. C’est toujours le sien.

“Je ne changerai pas les choses qui se sont passées aujourd’hui. C’est comme ça », haussa les épaules allemandes. “Cette montée de la colline comptait plus pour Matthews. Mais je ne veux plus penser aux points que j’ai perdus aujourd’hui.Je veux penser à la prochaine étape. »Chris Froome encercle son cercle traditionnel de médias. “I et Mikel Landa se sentent bien”, il envoie un message aux journalistes sur les journalistes. « Ce fut mon but dans la formation, j’étais cette fois dans la troisième semaine du Tour plus forte que les années précédentes. »

Il est vraiment?

Nous ne le prouver.

Il rencontre maintenant dans les Alpes quelques pierres le dosage sur qui peut confirmer ses paroles.

Ils sont appelés Col de la Croix de Fer, Col du Télégraphe et Col du Galibier.

« Il est difficile pour dire à quel point la première étape alpine sera sélective », dit-il. “Peut-être que nous surveillerons les quatre premières places dans l’ordre général, et nous poursuivrons constamment nos ombres.Ou ce sera une course ouverte et imprévisible. ”

Vous pouvez également utiliser votre mot préféré: fou.

Combien d’étapes ont été en tournée cette année?

Pourquoi mercredi devrait-il être une exception?

La Central Coast rompt enfin 281 jours sans Unibet victoire avec une victoire sur Adélaïde

Les visiteurs ont été largement dominés en première demie, mais un second quart d’heure inspiré par Connor Pain les a vaincus.Pain a marqué avec une frappe à long terme et a marqué un autre but.FFA examinera l’équipement du terrain après la collision avec la table de Michael Zullo En savoir plus

Le milieu de terrain espagnol de United, Isaias, a dirigé la Unibet marque pour les Reds en première demie Il a ouvert le score sur trois minutes avec un coup franc de curling, mais le but était large.

Ryan Kitto était le prochain à se rapprocher du but du côté des locaux après avoir eu droit à une tête rembourrée de Jordan O’Doherty, Mais le tir de l’ailier à bout portant fut bloqué par Jake McGing.

Au bout de 20 minutes, O’Doherty pensait avoir Unibet les meilleurs bonus avec un dépôt ouvert la marque lorsqu’il avait été libéré par un superbe centre de Isaias, mais sa frappe était repoussée de la

Une minute plus tard, les Mariners ont frappé le poteau après que Roy O’Donovan eut capitalisé sur une passe égarée de Iacopo La Rocca et avait dribblé dans la surface avant de frapper les boiseries d’un angle serré. </p >

Les Reds ont finalement pris l’avantage depuis le point de penalty après la chute de Sergi Guardiola. Storm Roux.L’attaquant espagnol s’est ressaisi et a envoyé le gardien de la côte centrale, Paul Izzo, dans l’erreur 1-0, après 27 minutes.

Tarek Elrich a eu la chance de doubler l’avance de Adelaide sur le Unibet coup franc de L’arrière a manqué sa chance en tête à une distance de 10 mètres.

Les Mariners sont sortis de la demie-pause d’un autre côté et ont égalisé après la reprise.Pain a profité de quelques passes négligées dans la moitié défensive des Reds et a mis en place O’Donovan qui a bouclé sa frappe sur Eugène Galekovic depuis le fond de la surface pour égaliser les buts.

Après une période de Après avoir dominé, Central Coast prenait l’avantage grâce à une balle de 20 mètres de Pain qui marquait le coin supérieur haut avec son pied droit à la 57e minute.

United insista pour obtenir un égaliseur mais ne Unibet parvint pas à se dégager. Diminue les occasions pendant que les Mariners absorbaient la pression des Reds et se contentaient de frapper sur le comptoir. Guardiola a eu une autre chance en retard après qu’il ait été choisi par Ben Garrucio, mais sa tête libre a été dirigée directement à Izzo. Facebook Twitter Pinterest Diego Castro de Perth Glory s’éloigne de Bruno Pinatares et Dimas de Western Sydney Wanderers lors de l’impasse stade.Photographie: Gary Day / Getty Images

À la fin du match de dimanche, un but rapide dans les cinq premières minutes a donné le ton pour un match nul 2-2 entre Perth et Western Sydney.

Il ne fallut que 31 secondes aux Wanderers pour ouvrir le score par Nicolas Martinez avant que Glory ne réponde quatre minutes plus tard avec une tête d’Alexander Grant sur coup franc.

Un but de Glory La seconde période d’Andy Keogh a été Unibet bonus de bienvenue paris sportif annulée par Brendon Santalab pour Wanderers et les deux équipes se sont partagé le butin.

Glory a maintenant deux victoires, deux nuls et une défaite et affrontera le Sydney FC invaincu dimanche prochain sur la route.Les Wanderers ont juste une victoire et une défaite ainsi que trois nuls et affronteront Melbourne Victory samedi.

La présence de 13 290 spectateurs au stade de dimanche a été six mille de plus que lors du match de test au Waca Ground ( 7,207).

Les Wanderers surprennent rapidement Glory, poussant en avant avant qu’un centre de passes incisif de Mitch Nichols ne trouve Martinez non contrôlé. Il a eu le temps de préparer son tir et a livré un biscuit bien en dehors de la boîte pour marquer le but le plus rapide de Western Sydney-Ouest.

La joie fut de courte durée, Perth répondant grâce à un coup franc parfait de Nebojša Marinković. Grant en a profité pour ramener le niveau à la maison.

Les choses se sont arrangées pour le reste de la première période, Castro pour Glory offrant les meilleures chances avant que Glory ne devance la balle seulement six minutes plus tard.Le gardien de l’ouest de Sydney, Andrew Redmayne, repoussa un centre de Chris Harold, mais Keogh était là pour ramasser les notes et taper son quatrième but de la saison.

Ce fut ensuite au tour de Santalab de marquer son quatrième but la saison à égalité à la 67e minute, accrochant une passe de Martinez qui traversait la défense de Perth.

Elle a de l’or, mais elle dit: Je ne peux pas en profiter à cause du stress. Je dois être bien

Du titre européen est évidemment excité après une longue pause qui est sa plus grande réussite. En dépit, ou peut-être parce qu’il a dit que ce premier lieu ne jouissait pas tout à fait autant. « Mon objectif était que je l’ai rencontré. Mais tout le stress…Juste parce qu’il ne peut probablement pas profiter autant que je devrais. Au contraire, je dois me concentrer sur d’autres choses, pour être plus à l’aise, « at-il dit Sykora.

En outre, il a impressionné visiblement fait même une médaille d’or. « Je l’ai vu, je l’ai quelque part dans votre sac à dos. Mais comment le dire: Il est une telle qualité polonaise « , il se mit à rire. « Le Championnat du monde junior de trois années était plus agréable, » il.

Avantages?discipline Vrhařské sur Eugen américain puis dans l’évaluation du récemment terminé championnat d’Europe en 23 ans a frappé à nouveau. « Comme quand j’étais ici en Pologne après le premier jour du cinquième, » il a rappelé à son tour pour l’or à partir de 2014.

Est-ce que cela signifie que lorsque les prochaines courses après les cinq premières disciplines cinquième mai les amateurs de sport tchèques attendent avec impatience à son tour d’administration à l’or? « Je veux que c’était vrai, » il se mit à rire Sykora. « Au contraire, cela signifie que le lendemain est un I atouts techniques et portées. Ce qui a travaillé encore aujourd’hui à Bydgoszcz. Portées Je ne peux toujours sauver, « était clair.

En particulier, la Pologne a été le meilleur dans les trois, que le ballon et le avdisku de javelot.Dans les deux dernières disciplines, il a même créé un nouveau record personnel. “Je le voulais certainement dans le javelot avant la course, car avant cela, je sifflais encore une soixantaine de mètres. Et puis il est sorti sur le disque, aussi “, a déclaré Sýkora.

Il a admis, cependant, que le vent favorable l’a aidé à 63,36 mètres et 50,37 mètres respectivement. “Cela ne semble pas être le cas, mais c’est principalement dans le disque que je le connais. Même les adversaires ont eu de bonnes performances. Je le connaissais, mais il a pu utiliser le meilleur, « rafraîchi.

Golf encore dû remettre à plus tard et comment natif prestance des Highlands se sent actuellement comme un champion frais européen en 23 ans? “Je suis plutôt fatigué.Je suis heureux course I pour moi et je profite de chaque minute que je peux vivre sans stress « , dit-il.

Dans le très calme, mais les autres jours vont vivre. « Je me réjouissais de revenir enfin après une longue période, je vais au golf, mais quand je suis elbow lancer du javelot, alors maintenant je vais la plupart du temps autour de la clinique. Et pas seulement

avec un coude, mais aussi avec les hanches et le dos. J’ai besoin de savoir comment je le fais. Selon ce que nous ferons les prochaines étapes « , at-il dit.

Quoi qu’il en soit, malgré les tours à venir des installations médicales experts n’a pas l’intention dans les prochains jours de l’athlétisme complètement. Même une formation plus légère aura lieu. “Il faut bouger un peu”, a-t-il expliqué. Dans ses temps libres, elle prévoit de rendre visite à ses parents à la maison dans les Highlands.Et peut-être pendant un moment, il sera également assis sur la PlayStation populaire.

Et à Bydgoszcz, il était occupé à jouer au football. “Nous avons joué plus d’une fois, et c’est parfois du sang”, a déclaré Sýkora. “Je devais faire attention à ne pas utiliser toute la testostérone sur PlayStation,” ajouta-t-il en riant.